7 NOVEMBRE 1852 : LOUIS NAPOLÉON BONAPARTE EMPEREUR DES FRANÇAIS SOUS LE NOM DE NAPOLÉON III

7 NOVEMBRE 1852 : LOUIS NAPOLÉON BONAPARTE EMPEREUR DES FRANÇAIS SOUS LE NOM DE NAPOLÉON III

Quando

Novembre 7, 2022    
12:00 am

Event Type

• Lisons les deux premiers articles du Sénatus-consulte du 7 novembre 1852:

Le Sénat a délibéré, conformément aux articles 31 et 32 de la Constitution et voté le sénatus-consulte dont la teneur suit:
– Article premier: La dignité impériale est rétablie. Louis Napoléon Bonaparte est Empereur des Français, sous le nom de Napoléon III.
– Article 2: La dignité impériale est héréditaire dans la descendance directe et légitime de Louis-Napoléon Bonaparte, de mâle en mâle, par ordre de primogéniture, et à l’exclusion perpétuelle des femmes et de leur descendance.

• Château de Saint-Cloud, le 7 novembre 1852

Le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte reçoit la délégation du Sénat qui lui présente le sénatus-consulte promulgué de même jour à 12h30, et qui le proclame empereur des Français sous le nom de Napoléon III.

Louis-Napoléon demande une confirmation au peuple par un plébiscite le 21 novembre. Acceptera-t-il le rétablissement de la dignité impériale ? Les résultats sont parlants : 7 824 000 oui, contre 253 000 non, soit plus de 96,7% d’approbation. Aussitôt, le parlement vote le texte de promulgation de l’Empire.

À Saint-Cloud, Louis-Napoléon, en uniforme de général de division, reçoit Adolphe Billault, le président du parlement, qui lui apporte le résultat officiel du plébiscite. Louis-Napoléon lui répond: Je prends dès aujourd’hui, avec la couronne, le nom de Napoléon III.

• L’investiture, le 2 décembre 1852:

Le jeudi 2 décembre à 6h45, 101 coups de canon, à l’Esplanade des Invalides, ouvrent la journée d’investiture qui durera toute une journée, et vue de la proclamation de Napoléon III, et se terminera le lendemain par la visite de l’empereur à l’Hôtel-Dieu, Notre-Dame et au Val-de-Grâce.

À 10h, le préfet de la Seine, Jean-Jacques Berger, à l’Hôtel de ville de Paris, donne le résultat du plébiscite et proclame l’Empire.

À midi, Louis-Napoléon Bonaparte, escorté par Persigny et Saint-Arnaud, quitte à cheval le château de Saint-Cloud, vêtu de l’uniforme de lieutenant-général. Il traverse la Seine au Pont de Saint-Cloud, entre dans Boulogne-Billancourt, remonta le Bois de Boulogne, arrive à la Porte Maillot, et monte vers l’Arc de triomphe de l’Étoile.

• Lisons Theodore Jung, “Entrée de Napoléon III dans Paris”:

Bonaparte descend l’avenue des Champs-Élysées, traverse la place de la Concorde, puis le jardin des Tuileries, et gagne la salle du trône du palais des Tuileries, où l’attendent le prince impérial Jérôme Bonaparte, Abd el-Kader, et Joachim Murat.

À 14h15, un coup de canon retentit, le drapeau tricolore se déploie sur le faîte du palais. L’empereur se montre au grand balcon, place du Carrousel où Saint-Arnaud lit le résultat du plébiscite à l’armée. De l’autre côté, sur la place de la Concorde, Persigny lit également le texte au peuple, proclamant l’empire: Vive Napoléon III ! Vive l’Empereur ! répond la foule.

Vers 19h, toujours au palais des Tuileries, l’empereur dîne avec Mathilde Bonaparte, Élisa Camerata-Baciocchi, Jérôme Bonaparte, Joachim Murat, la princesse Murat, Lucien Murat, la comtesse Rasponi, Louis-Lucien Bonaparte, et Pierre-Napoléon Bonaparte. Ils fêtent la mort de la Deuxième République et la naissance du Second Empire.

À 20h, Napoléon III reçoit dans la salle du trône, les félicitations des ambassadeurs et de l’archevêque de Paris, Mgr Sibour. Il signa: “Napoléon, par la grâce de Dieu et la volonté nationale, empereur des Français”.