Vai al contenuto

23 JUILLET 1812 : CAMPAGNE DE RUSSIE – BATAILLE DE MOGUILEV

23 JUILLET 1812 : CAMPAGNE DE RUSSIE  - BATAILLE DE MOGUILEV

Quando

Luglio 23, 2023    
12:00 am

Tipologia evento

La bataille de Moguilev, affrontement entre le maréchal Davout et le prince Bagration, a lieu le 23 juillet 1812 pendant la campagne de Russie.

Napoléon a franchi le Niémen le 24 juin 1812. Le 28 il est accueilli en libérateur à Vilnius en flammes, ville incendiée par les troupes du Tsar. L’Empereur propose encore une fois la paix à Alexandre. Celui-ci envoie le général Balachof. Les deux hommes se rencontrent le 1er juillet. L’entrevue est un échec, comme l’avait voulu l’empereur de Russie…

Toujours aucun affrontement avec les Russes, qui ne cessent de se dérober. Le 7 juillet, Bagration reçoit l’ordre, en attendant l’arrivée de Barclay de Tolly, d’empêcher les Français de traverser le Dniepr.

Davout, dont le rôle est de séparer les deux armées de Bagraton, qui protège la route de Moscou, et de Barclay de Tolly, celle de Saint-Pétersbourg, reçoit l’ordre de prendre Moguilev, seul endroit où l’on peut aisément traverser cette rivière. Par une marche rapide, il y arrive le 23.

Ayant constaté que Davout est déjà à Moguilev, Bagration décide de passer à l’attaque. Il envoie le général Raïevski, 20000 hommes et 90 canons, pour fixer les 5 divisions de Davout, fortes de 28000 hommes (22 000 fantassins en 3 divisions d’infanterie: généraux Compans, Dessaix et Claparède, 6000 cavaliers des généraux Bordesoule et Valence, et 55 canons).

Raïevski fait face, pendant dix heures aux Français, avant de se replier en bon ordre par le barrage de Saltanovka. Davout, ayant atteint l’objectif stratégique fixé par l’empereur, ne poursuit pas l’ennemi.

Cet engagement a laissé à Bagration le temps de faire repasser le Dniepr à ses 30000 hommes par Novy Bykhov et de se replier sur Smolensk.

C’est à ce moment que Jérôme Bonaparte se (re)fâche avec Davout. Jérôme qui commande l’aile droite de l’armée a laissé, par sa lenteur, l’armée russe de Bagration s’échapper. Devant cet échec, Davout prend, conformément aux ordres secrets de Napoléon, dont Jérôme n’a pas connaissance, le commandement du corps d’armée de Jérôme. Lorsque celui-ci apprend qu’il doit se subordonner à Davout, avec qu’il s’était déjà disputé en Allemagne (en 1810-1811), il quitte l’armée et retourne dans son royaume de Westphalie…