14 SEPTEMBRE 1820 : MORT DU MARÉCHAL LEFEBVRE

  • di
14 SEPTEMBRE 1820 : MORT DU MARÉCHAL LEFEBVRE

Quando

Settembre 14, 2022    
12:00 am

Event Type

François Joseph Lefebvre est né le 25 octobre 1755. En 1773 il s’engage, simple soldat, dans l’armée. À la Révolution il est lieutenant de la Garde Nationale. Le 18 avril 1791, il protège la rentrée de la famille royale après la tentative d’évasion de Saint-Cloud, et y est blessé. Le 10 août 1792, il protège encore le Roi aux Tuileries.

Général de brigade à la fin de 1793, de division en janvier 1794, il participe à la victoire de Fleurus. Le 18 avril 1797, il passe le Rhin à Neuwied, et devient le premier général de la République à s’établir sur la rive droite du Rhin. À Pfullendorf, le 21 mars 1799, très sérieusement blessé, il quitte le front.

Le voilà, au moment du 18 Brumaire, commandant de la division militaire de Paris. Séduit par Napoléon Bonaparte, il donne l’ordre à Leclerc de faire évacuer par ses grenadiers la salle du Conseil des Cinq-Cents. En 1804, lors de la Grande promotion des maréchaux, il est maréchal honoraire, comme Kellermann, Pérignon et Sérurier, et président du Sénat.

Après Iéna, Napoléon lui demande de prendre Dantzig. Entouré de Drouet d’Erlon, Chasseloup-Laubat, Kirgener, Lariboisière, avec des troupes françaises, polonaises, saxonnes et badoises, Lefebvre est continuellement là où il y a le plus de danger. Le 24 mai 1807, Dantzig capitule. Napoléon le fait Duc de Dantzig le 28 mai 1807, le récompense de 300 000 Francs.et lui envoie une boîte de chocolats contenant des Napoléons.

De septembre à décembre 1808 en Espagne, il est vainqueur à Durango, à Bilbao, à Santander, à Guenes, à Valmaceda et à Ségovie. En Allemagne, il ne peut en venir à bout de l’insurrection du Tyrol menée par Andreas Hoffer.

En 1812, avec la Vieille Garde au cours de la retraite de Russie, malgré son âge, il marche à pied au milieu de ses soldats. En privé, il critique l’entourage de l’Empereur: “Un tas de bougres qui ne lui disent pas la vérité”.

On le retrouve en 1814, avec la Vieille Garde, à Champaubert, Montmirail et à Montereau.

Le 2 avril 1814, il vote la déchéance de l’Empereur. Le 24, avec Berthier, Brune, Macdonald, Marmont, Moncey, Mortier, Ney, et Soult, il présente ses hommages à Louis XVIII qui le fait pair de France.

Lefebvre meurt le 14 septembre 1820 à Paris. Il est inhumé au Père Lachaise, division 28, aux côtés, selon sa volonté, d’André Masséna.

• Qu’en dit Napoléon, à Gourgaud, à Saine-Hélène:

Au siège de Dantzig, il ne m’écrivait tout d’abord que des sottises; mais lorsque les russes débarquèrent, il se trouva dans son élément et ses rapports devinrent ceux d’un homme qui voit bien.

Lefebvre est cause de la victoire de Fleurus. C’est un bien brave homme qui ne s’occupe pas des grands mouvements qui s’opèrent à sa droite et à sa gauche; il ne songe qu’à bien se battre. il n’a pas peur de mourir. C’est bien ! Mais parfois ces gens-là se trouvent dans une position aventurée, entourée de tous côtés, alors ils capitulent, et après, ils deviennent lâches pour toujours.