Vai al contenuto

Napoléon, éloges et critiques

  • di

Le film ”Napoleon” produit par Ridley Scott, sorti dans les cinémas Italiens, a été vu hier par la bande d’amis (Polo di Marengo) réunie auprès du Cinema Uci d’Alexandrie

Le long-métrage, depuis qu’il était projetée hors des frontières américaines, a été submergée par la vague de commentaires: «la meilleure production de Ridley Scott», «audacieux, anarchique, imparfait», «voici une description réduisante du Napoléon, antithétique à la majesté adoptée pour dépeindre les batailles mythiques» aux opinions tranchantes répandues sur le web.

 Le cinéaste a-t-il assombri le mythe pour dévoiler un homme complètement fou pour la ravissante Josephine, malgré l’essence sombre apportée au personnage par Joaquin Phoenix?

«Le blockbuster de Ridley Scott – remarque Efrem Bovo (conservateur au complexe de Marengo) – se tait sur la campagne d’Italie et sur le couronnement de Napoléon à Milan, cependant, le toponyme Marengo est présent dans la liste des 6 batailles le plus importantes entre les 61 conflits gérés par le conquérant corse projetée à la clôture de l’œuvre cinématographique durée 150′. Le film en résulte à tous égards comme une romancée anglaise (en effet tournée en Angleterre) pour réaliser une caricature du Napoléon visant à défigurer sa mémoire et poursuivre avec la campagne militaire en outre-Manche pour dévaloriser l’Empereur de France et d’Italie, ainsi que défenseur de la paix et bâtisseur d’une Europe si méprisée récemment par les Anglais.

MilaC – Espace Press