Vai al contenuto

19 MAI 1802 : BONAPARTE CRÉE LA LÉGION D’HONNEUR

19 MAI 1802 : BONAPARTE CRÉE LA LÉGION D’HONNEUR

Quando

Maggio 19, 2023    
Tutto il giorno

Tipologia evento

La Légion d’honneur naît le 19 mai 1802 par la volonté du Premier consul, Napoléon Bonaparte, dans un contexte hostile. Après de longues discussions au Conseil d’Etat, elle est adoptée par 56 voix contre 38 au Tribunat et 166 voix contre 110 au Corps législatif.

Bonaparte est conscient de la nécessité de rétablir un système complet de récompenses, inspiré des anciens ordres honorifiques balayés par la Révolution, mais respectueux de l’égalité entre les citoyens.

Le premier consul vise ainsi trois objectifs:
• Réconcilier les Français épuisés par dix ans d’instabilité politique et de conflits militaires,
• Fédérer autour d’un idéal commun: l’honneur individuel et l’honneur national,
• Et unir le courage des militaires aux talents des civils, comme le symbole fort d’un État puissant et unifié.

Ce qu’annonce la création de la Légion d’honneur est majeur: pas de privilèges, ni d’exemptions, ni de rétributions, mais la reconnaissance du seul mérite individuel acquis et non transmis.

Dès les premières promotions, Napoléon décore, selon ses propres mots, à la fois “ses soldats et ses savants”. Les maréchaux d’empire (Berthier, Soult, Ney, Murat, Lannes…) et les vétérans des campagnes révolutionnaires côtoient ainsi des personnalités civiles: hauts fonctionnaires, magistrats (Brillat-Savarin), médecins (Corvisart), industriels (Oberkampf, Delessert), scientifiques (Cuvier, Monge, Montgolfier), mais aussi artistes (David, Gros, Gérard, Houdon), architectes (Fontaine et Peyre), musiciens ou écrivains.

Il y a d’abord quatre, puis cinq classes de légionnaires: les grades de chevalier, officier et commandeur et les dignités de grand officier et grand-croix. Cert ordre est présidé par le Premier Consul, qui lui donne pour devise « Honneur et Patrie », et dirigé par un Grand Chancelier et un Grand Trésorier. La première distribution de médailles a lieu le 14 juillet 1804 aux Invalides.

48 000 personnes vont être élevées à la dignité de légionnaire sous le Consulat et l’Empire, dont un vingtième seulement de civils.